fbpx
Les chansons enfants Ego le Cachalot

Ego le cachalot et les p’tits bulots

14,40
Avec ce nouvel album à l’air salin sorti fin 2016, Ego retrouvait son milieu naturel parmi les mouettes et les vagues. Il y jouait le chef d’orchestre et faisait chanter de nouveaux
personnages maritimes au caractère bien trempé comme Jack le dormeur, le crabe pinceur de petits genoux qui mange des pièces d’aspirateur sur la plage Marlène la baleine, la maman fantasque d’Ego le cachalot et la «reine-mer» du dance floor adepte du « clap-fesses ». On y faisait aussi connaissance avec «  Les p’tits bulots » , travailleurs expérimentés, ayant exercé toutes sortes de métiers, ceux-là même qui ne «font pas la Une des journaux mais font marcher la société» ! Les enfants apprenaient aussi à chasser leurs cauchemars avec « Mon amie la peur »  ou bien à se méfier de l’effet hypnotique produit par « Les sirènes girly »  qui menaient les petits jouvenceaux en bateau.
Bruno Muscat dans Astrapi disait du premier album d’Ego le cachalot : «Et si dans le caractère de ces animaux, il y avait un peu chacun de nous».
C’était bien le cas ici avec ces dix nouvelles chansons qui abordaient des thèmes actuels comme la pollution, la notion du travail ou la déprime sur un ton irrévérencieux toujours
empreint d’humour et de finesse. Aux côtés de David Delabrosse, on entendaient de nombreuses voix. Celles des enfants venant de Suisse ou de Rennes, celles aussi de la jeune scène rennaise avec Leila Chevrollier-Aïssaoui et Ellie James qui formaient le duo au timbre enchanteur des sirènes girly, à mi-chemin entre les demoiselles de Rochefort et les Brigitte, ou Fannytastic qui incarnait une Marlène la baleine très «Dietrich». Pour les arrangements musicaux, David Delabrosse avait collaboré avec le musicien rennais Samuel Chapelain. Leur pop ensoleillée faite de ukulélé, de basse groovy et de sons aquatiques parcourait l’ensemble de ce disque rythmé, drôle et enjoué aux sonorités de musique actuelle et à l’écriture ciselée. Idéal pour les boums d’enfants !
Comme pour le précédent opus, l’illustratrice et plasticienne Marina Jolivet donnait un visage à tous ces nouveaux personnages. A l’instar du premier disque, celui a su parler aux plus jeunes et séduire les plus grands !

Presse

Apres  un  premier  album  devenu culte en   2013, le   musicien  rennais David Delabrosse nous embarquent dans les nouvelles bien  trempé. Ego  le  ca chalot, l’animal
n’ayant jamais échoué, il en a oublié son humilité. Le vantard  nous  mène en bateau, alors qu’il a peur de l’eau ! Des personnages hauts en couleurs entourent
à nouveau le héros : Merlin le requin et Marlène la baleine, ses parents, Poulpita, la pieuvre aux lunettes oranges, Inès et lucie,  les sirenes  girty. Jack le dormeur, un crabe cocasse… les enfants d’une chorale suisse et d’une école de Rennes accompagnent   cette  joyeuse tribu  qui vogue au  son  d’instruments atypiques tels que le  ukulélé, le glockenspiel, la cuica…  le   tout    au   service  d’une musique  pop et  pétillante.  Un conseil moussaillons, attachez bien vos gilets de sauvetage, Ego largue les amarres !
Pauline Banchereau – Francofans – 01/12/2016

Privacy Preference Center